Menu
0 Comments

ZOLA – PAPERS FEAT NINHO LYRICS

ZOLA – PAPERS feat NINHO LYRICS 


AWA the mafia my niggaAllô?

C’est qui là? Allô?

Ouais, c’est qui là? Allô?

Violet, la couleur du papers, le commerçant n’a pas la monnaieMoula, moula, couleur

Lakers, n’en mets pas trop, tu s’ras sonné

Liasse de cinquante euros élastiquée sur le té-cô

J’me suis levé à dix heures et d’mi comme le gérant du ghettoCagoulé, gants dans l’appart’, hors de question qu’y ait mes paluches

Ressortent pendant l’enquête, eh eh eh eh

C’est la monnaie, monnaie, monnaie, monnaie qui gâche ma vie, j’bois du Honey, honey, j’suis khabat aux commandes du navire, hola

Elle s’accroche à ma queue, au quartier, on s’accroche à la vie

J’casse ma ce-pu dans l’bât’, tu tombes direct sur ma messagerie, hola

Le cross est cabré, ça fait brr brr, partoutChicas est cambrée, sous alcool, dans deux s’condes j’en mets partout

Un, dos, tres, Un, dos, tres, j’suis dans quattro tinté pilon chez la nounou

Ke-cra chez la tata, rien que j’enfume le bât’, rien que j’enfume le bât’

Maman tempère qui s’passe que sur la peau de sac

Négro, toi, t’es bizarre, la came, elle est basée, j’la fous dans mon blouson

Zéro pointeurs dans ma rue, si j’en croise, je prends minimum deux ans

Si y a p’us d’sous, hey, demain, j’racaille encorequ’on s’mette d’accord, si j’pousse, s’te-plait, tâche d’être à l’heure

Violet, la couleur du papers, le commerçant n’a pas la monnaieMoula, moula, couleur Lakers, n’en mets pas trop, tu s’ras sonné

Liasse de cinquante euros élastiquée sur le té-cô

J’me suis levé à dix heures et d’mi comme le gérant du ghetto

Cagoulé, gants dans l’appart’, hors de question qu’y ait mes paluches

Ressortent pendant l’enquête, eh eh eh ehOn l’faisait déjà nous quand les autres se demandaient que faire

Eux, c’est des gros acteurs, bientôt, j’les étends sur la vie d’mes sœurs

Grâce à Dieu, on s’en sort, j’vais peut-être quitter la

Terre ce soirDans l’vaisseau-mère, elle veut s’asseoir, elle veut cer-su, elle veut sa place
Dans mon cœur mais c’est mort, y a pas d’imposteur sans faire la pe-stu

Ton poto finit dans l’coffre du RS6On a tartiné jusqu’à zéro heure, à seize ans au volant d’la Mini Cooper

T’inquiète, elle est bien coupée,

Savastano va s’en occuper
Bandits, bandits comme tous mes copains, provocantes comme toutes mes copines
Hola, hola, hola chicas, c’est N.I et Zola qui tirent dans l’mille, pa

Violet, la couleur du papers, le commerçant n’a pas la monnaie

Moula, moula, couleur Lakers, n’en mets pas trop, tu s’ras sonné

Liasse de cinquante euros élastiquée sur le té-cô

J’me suis levé à dix heures et d’mi comme le gérant du ghetto

Cagoulé, gants dans l’appart’, hors de question qu’y ait mes paluches

Ressortent pendant l’enquête, eh eh eh eh

AWA the mafia my nigga

Laisser un commentaire